Au pays des Magyars

Publié le par AutourDuVélo


        Voila, nous avons retrouvé ce qu'il nous faut pour ecrire et illustrer un article. Nous n'avons que peu roulé depuis ces 15 derniers jours. Nous avons consacré beaucoup de temps a l'observation, il faut dire que nous avons traversé des sites particulierement propices a cela. Il nous faut preciser que les photographies d'oiseaux qui se trouvent dans cet article ne sont pas de nous. Nous n'avons pas le matériel adapté a ce type de prise de vue. Nous les avons donc sauvagement copiées depuis Internet. Reprenons donc ou nous nous étions quittés, a savoir a Vienne, en Autriche.

         Nous n'avons pas énormément de choses a vous raconter de notre passage a Vienne. A vrai dire, nous n'avons pas trouver cette ville fantastique d'un point de vue architectural (meme si nous n'y connaissons rien), et nous n'avons fait que de breves rencontres, tres éphemeres. Nous ne vous parlerons pas non plus de la maison de la musique ou de celle de Mozart, pour lesquelles il faut payer un droit d'entrée qui avoisinne les 15 euros par personne! Nous n'en avons donc vu que les facades, que voici. (Maison de Mozart)


        Nous quittons donc Vienne avec un gout plutot amer, et sous la pluie. Heureusement, le lendemain, quelques rencontres allaient nous reconforter. Nous entrons dans le parc national du Danube, un sanctuaire de nature qui s'étend sur plus de 80 kilometres le long de ce dernier. Un vrai paradis pour la faune et la flore. Nous n'en avons exploré qu'une infime partie, mais bien assez déja pour nous rincer les yeux. Il serait difficile, fastidieux et inutile de vous lister exhaustivement les especes que nous avons pu observer, mais en voici quelques unes que nous avons eu la chance de rencontrer.


Madame la Cistude d'Europe, une tortue de petite taille (20 cm maximum). Les femelles ont les yeux jaunes, tandis que les males ont les yeux rouges. Elle peut vivre jusqu'a 120 ans. Comme tous les animaux a sang froid, elle a besoin de rechauffer son corps de longues heures au soleil. C'est pourquoi, on la trouve souvent sur des troncs ou des rochers prenant des "bains de soleil".


Ci-dessus, une Orchis Male (famille des Orchidées), ornée d'un petit coléoptére dont nous ne connaissons pas le nom. Il faut dire que cet ordre compte plus de 300 000 especes (oui vous avez bien lu!). Les coléopteres se différencient facilement des autres insectes par leurs élytres épaisses et cornées, qui couvrent ordinairement la totalité de leurs abdomens.


        A hauteur de Hainburg an der Donau, nous decidons d'un commun accord de quitter le Danube pour descendre vers le Sud et ainsi éviter la grande ville de Bratislava en Slovaquie. La piste qui longe le fleuve nous semble de plus en plus monotone, et nous avons besoin de changement. Nous taillons donc notre route vers Neusiedler see, un grand lac Autrichien. C'est un endroit tres réputé pour l'ornithologie (science des oiseaux). On ne nous a pas menti, l'endroit est vraiment joli et les grands marais offrent des aires particulierement nouricieres pour les limicoles: ce sont des petits échassiers qui se nourissent d'invertébrés vivant dans la vase. Des longueurs de becs différentes permettent a plusieurs especes de se nourrir au meme endroit. Nous avons pu observer entre autre des Avocettes Elegantes et des Echasses Blanches qui nichent en ce lieu.


Ces zones humides constituent également un milieu tres apprécié par les amphibiens. D'ailleurs savez-vous comment chantent ces derniers? La quasi-totalité des grenouilles ont développé des petites poches situées de part et d'autre de leur tete que l'on appelle les sacs vocaux. Pour produire leur chant, elles gonflent et dégonflent ces sacs. Ci-dessous, une grenouille verte chantante.


Ci-dessus, une Rainette verte. C'est le seul amphibien européen a moeurs arboricoles. En effet, les rainettes possédent des pelottes adhésives au bout des phalanges qui leurs permettent de grimper aux arbres. Ces deux grenouilles sont observables en Lorraine, mais la Rainette subsiste difficillement.

        Apres Neusiedler see, nous poursuivons notre descente vers le lac Balaton. Nous sommes maintenant en Hongrie. Comme nous vous l'avons deja dit, le lac Balaton est le plus grand lac d'Europe centrale. Il a la particularité d'etre tres peu profond: 3 metres en moyenne et un maximum de 12 metres.


Nous avons fait une halte de 2 jours sur une annexe du lac Balaton, que l'on appelle Kis-Balaton. Encore un endroit formidable pour l'observation des oiseaux. On peut par exemple trouver le Pygargue a queue blanche qui niche ici. C'est un aigle pecheur de tres grande taille (plus de 2 metres d'envergure)  qui peut atteindre 5 Kg et vivre pendant 20 ans.  Ce dernier est parfois visible en Lorraine en hiver, et plus régulierement sur les grands lacs de Champagne, tel le lac du Der.


Nous sommes aujourd'hui a Budapest chez Boroka, une Hongroise qui nous herberge. L'acceuil ici est particulierement chaleureux. Nous nous sommes fait inviter hier au restaurant par un couple de Hongrois, curieux de nous voir voyager ainsi. Ils nous ont également proposé de nous mettre un appartement a disposition si nous le souhaitions. Vraiment, les Hongrois sont tres serviables et généreux. C'est chouette!
Allez, on va se quitter pour aujourd'hui, nous partons visiter la perle du Danube. Il est deja tard. Nous vous parlerons de la culture Hongroise dans notre prochain article. A la semaine prochaine...

Pour ceux qui nous suivent sur carte: Vienne, Hainburg an der Donau, puis descente vers le sud en direction du lac Neusiedler see, on longe la cote est, on arrive a Kapuvar (Hongrie), puis toujours vers le Sud, Celldomolk et Keszthely (ouest du lac Balaton). On longe le Balaton coté Nord jusqu'a Székesfehérvar, puis le lac Velencei-to, et enfin Budapest.

Sinon, un couple de francais que nous avons rencontré sur le Balaton nous ont montré comment faire des cartes grace au tres connu moteur de recherche bleu et jaune... Vous pouvez cliquer sur ce lien pour acceder a la carte. Il y a des images satellites, les reliefs, etc...

http://maps.google.fr/maps/mm?hl=fr&ie=UTF8&ll=47.323931,12.678223&spn=10.799512,23.203125&z=6&msa=0&msid=117460951936613878371.00044e6e338bb3f769107


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lemil 06/06/2008 22:10

C'est bien joli les pyguargues avec leurs beau bec, mais nous on veut voir nos ornithologues préférés en pleine action !!! Pour les affuts, vous gardez toujours vos gilets fluos ?
Bisous, en attendant de voir vos nouvelles rencontres!

moisi 05/06/2008 11:11

une fois de + ça à l'air bien sympatoche
et ça doit être marrant l'évolution du paysage, de la faune/flore et de la culture locale!

++ bon vent!

Manu 04/06/2008 08:01

J'avais oublié, SUPER la carte interactive ! ! Trés bonne idée Vive "googlemaps" " Big-Brother is watching you " ! !

Manu 04/06/2008 07:55

Salut les "cyclo-riders"

ça fait plaisir de retrouver un article consistant ... Pour les photos ... vous ne vous êtes pas trop foulés pour une fois ... vous vous rattraperez je pense ! ! On aimerait un peu vous voir in situ sur les photos comme vous l'avez précédement fait ! ! Mais ça reviendra aussi ! !

Ne vous laisser pas trop distraire par les " échassiers " de la ville ! ! Ne perdez pas votre Âme ! !

Bon courage, bonne chance, bonne route ! ! En france temps pourri ! ! Tant pis !

Grosses bises à tous les deux ! !