Viva Romania !

Publié le par AutourDuVélo


      Eh bien voila, apres un peu plus de 2 mois et quelques 3000 kilometres, nous voici a Tulcea, ville porte du Delta du Danube. Nous sommes donc arrives a destination, sur les rives de la Mer Noire, a l'extreme Est de la Roumanie. Quelle aventure ! Alors nous avons decide a travers cet article de vous livrer nos sentiments et impressions "a chaud' sur cette premiere partie du voyage. Pas facile avec si peu de recul, mais on a deja tellement de choses a vous raconter...

      Nous avons donc parcouru 4 pays avant d'arriver ici, en Roumanie. Nous n'aurons finalement pas fait beaucoup de rencontres en Allemagne et en Autriche. La pratique du cyclo-tourisme dans ces contrees n'a rien d'exceptionnelle, et les rives du Danube sont tres frequentees. D'une maniere generale, les sites touristiques ne sont pas du tout propices aux belles rencontres. Ceci n'enleve en rien le fait que l'on y trouve une nature d'exception, et que nous y avons passe d'agreables moments. Le depaysement commence en meme temps que le decalage horaire, dans l'Est de la Hongrie. Puis, nous sommes entres en Roumanie.
 

      Roumanie terre d'acceuil, pays au grand Coeur, ou les mots "Hospitalite", "Partage", "Generosite" prennent tout leur sens. C'est dingue! Nous n'aurons pas souvent plante la tente ici, ni mange de "Rice and Beans", ce fameux plat qui nous aura accompagne durant la premiere moitie du voyage. Certes, nous avons souvent cherche a provoquer l'hospitalite pour aller dormir chez l'habitant. Mais les journees sont parsemees de rencontres. Les gens nous saluent, nous invitent a boire un coup, nous offrent du fromage, des fruits. Les gamins courent derriere les velos, nous font des grands sourires, nous encouragent. On se sent vraiment bien. Il semblerait que la "pauvrete" et la religion soient les moteurs de cette gentillesse. 

      La Roumanie, c'est aussi une nature merveilleuse et diversifiee. Tantot les plaines, tantot les collines, mais aussi la haute-montagne, la mer. Une belle mosaique preservee par des pratiques traditionnelles. Mais pour combien de temps encore? L'entree dans l'union europeenne pousse a l'intensification des pratiques. Impossible de leur reprocher de vouloir tendre vers notre confort occidental. Ci-dessous, la vallee du Buzau, apres Brasov.


      La semaine derniere, nous sommes alles voir un phenomene naturel tres rare au monde: les volcans de la region Paclele-Mici de Berca. Ce sont des volcans de boue qui sont toujours en eruption. Cela forme un paysage desertique et lunaire. Le sol est tres sale. On trouve donc une vegetation specifique.


      En redescendant, on a fait une pause a Joseni, pour se ravitailler. L'occasion de rencontrer Georges, que l'on surnomme "Yorgui" (photo de droite). A ce moment, on ne savait pas que l'on passerait 4 jours ici. Joseni, ca aura ete un peu notre village de vacances. Yorgui nous a accueilli chez lui. Il nous a prepare a manger avec les legumes du jardin, les oeufs tout justes ramasses. Et tres vite, la machine s'est emballee.

      Yorgui appelle les voisins. On rencontre Ana qui a ete professeur de Francais quelques annees auparavant. Elle est ravie de pouvoir pratiquer a nouveau. On continue notre visite chez d'autres amis de Georges. Puis d'autres, puis d'autres, et ainsi de suite. Le lendemain on connait une bonne partie des gens du village. Tout le monde sait qu'il y a deux francais a Joseni. On va se ballader, visiter le monastere, faire un peu le foin. On passe des heures entiere autour de la table a refaire le monde. On prend quelques cours de plantes medicinales avec Tugui (photo de droite).


      Ces quelques jours nous ont permis de vivre le quotidien d'une famille Roumaine, d'ameliorer notre pratique de la langue (qui reste toutefois sommaire), de decouvrir la culture. Ici, on vit en famille. La fille reste chez ses parents avec son mari et ses enfants. Chaque maison produit tout ce dont elle a besoin pour se nourrir. Cela occupe une bonne partie de la journee. Il faut emmener la vache sur la colline, traire les chevres, donner a manger au cochon (qui sera tue a Noel) et a toutes les volailles, recolter les fruits et les transformer en diverses boissons... Et puis, il faut preparer le repas. Traditionnellement, on mange la "Ciorba" (soupe) et la "Mamaliga cu Brenza" (bouillie de semoule de mais avec du fromage). Vous pouvez voir notre mamie en pleine action. A table on boit la Tuica, et le vin local. Nous aurons passe 4 jours memorables a Joseni. On aimerait tant revoir tout ce petit monde en France.

      Le visage cache de la Roumanie, ce sont les Roms. Ces populations etaient initialement nomades. Ils sont aussi appeles pejorativement les Tziganes, les Vagabonds, les Gitans, les Manouches... En Roumanie, ils occupent un quartier dans chaque village, dans des maisons tres rudimentaires. Il existe une forte segregation entre les Roumains et les Roms, qui souffrent d'une mauvaise reputation. Nous ne voulons polemiquer sur ce sujet, ni porter de jugement. Ca nous fait juste mal aux tripes de voir des gamins fouiller dans les decharges au milieu des bouts de verre, et de passer a cote avec nos beaux velos. Nous avons eu notre premiere crevaison a 70 kilometres de Tulcea. Pendant que nous reparions, ces enfants nous ont rendu visite. Ils nous ont bien fait rigoler a se tartiner de creme solaire, et a nous aider a remonter le velo.


      En reprenant la route, nous avons vu notre premier Pelican. Nous allons maintenant passer un mois sur le Delta du Danube pour realiser un camp de baguage d'oiseaux. Nous prenons un bateau la semaine prochaine pour s'enfoncer dans le delta. Alors fini le velo pendant un mois, fini la Mamaliga, fini la campagne roumaine, adieu les courbatures. On est deja nostalgique. Ce pays nous enchante, nous comble, nous ravit, nous emerveille. Alors nous n'avons qu'une seule chose a dire: VIVA ROMANIA ! 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MARSEILLAIS 12/08/2008 23:09

Salut a vous les pelicans,
Je suis content de prendre de vous noucvelles de Belfast.
Vu les photos je pense que c'est que du bonheur et je vous en souhaite encore beaucoup pour ces derniers instants.
A bientot et bravo a vous.
Bye
Marseillais

georges de belgique 09/08/2008 14:00

Oui, j ai bien ete voir votre blog.
Je suis toujours en roumanie mais le 13 aout je rentre en belgique pour fin de sejour,
salut et a bientot

gabi 21/07/2008 23:43

respect!!!!!!!!!!!!!! beaucoup

francois lamy 19/07/2008 21:54

bravo pour la réussite du projet.
belle aventure,belle balade,super blog.
au retour,champagne et anecdotes pour passer un bon moment.
plein de passion jusqu'au terme de la mission.
salut,salut francois et claude

moisi 18/07/2008 14:44

bien bien les gars!!!

ça manque de fast food, d'hyperrmarket et de soldes!!
et le PIB du pays il est comment?c'est grâce à ça qu'on mesure le bonheur nom de nom!!

gwo bo!!